Greenterview 10 – Thomas, co-fondateur de 900.care

Greenterview 10 – Thomas, co-fondateur de 900.care

900.care, ou marque qui propose des produits de salle de bain réutilisables et rechargeables. Plus besoin de jeter vos bouteilles de shampoings, il vous suffit d’utiliser les recharges. Découvrez dans ce nouvel article Greenterview, le parcours de Thomas et 900.care.

Peux-tu te présenter en quelques phrases ?

Je m’appelle Thomas, j’ai 31 ans et originaire d’Aix-les-Bains en Savoie. Je suis passionné d’entreprenariat. Avant de monter 900.care, j’ai monté 2 entreprises B2C dans des secteurs différents.

La première s’appelait POP’TATOES. C’était une entreprise dans la restauration rapide, le fast-good restaurant. L’idée était de faire de la restauration rapide mais plus saine, dans l’agriculture raisonnée. C’était le moment du boom de la restauration nomade et notamment des food trucks. A ce moment-là, je gérais tout l’évènementiel. C’est-à-dire mettre des stands en place de POP’TATOES qui était de la pomme de terre cuite au four avec différents toppings dessus. On proposait ça dans des grands festivals type Soliday, Rock En Scène, et on avait aussi 2 restaurants dans Paris.

Ensuite, une seconde entreprise Soyez BCBG. L’idée était de venir collecter chez vous vos affaires et vous les livrer 48h après (propre et repassé). C’était le désir de proposer un service pratique aux consommateurs, mais tout en soucieux de l’environnement. On avait une logistique verte en interne, on utilisait que des scooters électriques pour transporter le linge. 

Puis est apparu 900.care ! Avec Aymeric, on avait envie de monter une boîte ensemble. Et un soir, on rigolait sur la taille de la poubelle de la salle de bain en se demandant pourquoi elle était si petite. On s’est dit qu’elle avait la taille parfaite, mais que le problème venait de tout ce plastique à usage unique qu’on jette à l’intérieur de cette poubelle. Alors l’idée tout simple de 990.care est née. Pourquoi ne pas rendre les flacons qu’on utilise, réutilisables et rechargeables ? 

J’aime bien que les choses soient faites, j’aime bien créer. Du coup, c’est moi qui gère tous les développements de produits, aussi bien les produits que les contenants. C’est assez dissocié chez nous. C’est aussi moi qui gère toutes les opérations en amont et en aval, le customer success, le service client et les ressources humaines.

Un mot qui te définit ?

Optimiste. Je suis quelqu’un qui recherche des solutions et qui est tourné vers le futur plutôt qu’à ressasser le passé. Je vais beaucoup vers l’avant, peut-être trop vite.

Qu’est ce que c’est 900.care ?

Ce sont des produits de la salle de bain à recharger. En fait, on a envie d’enrayer le cycle infernal du plastique à usage unique. Du coup, on a créé des produits qui sont réutilisables et rechargeables. 

Exemple : Bouteille de shampoing jaune qui se recharge avec un petit bâtonnet. Le gel douche, c’est 80% d’eau, on achète de l’eau qu’on a déjà chez soit et du plastique qu’on va jeter . On a concentré tous les ingrédients actifs dans un bâtonnet à dissoudre. Du coup, il suffit de prendre une bouteille 900.care, d’y ajouter 2 bâtonnets puis de l’eau et de laisser reposer pendant 6 à 7 heures.

Plusieurs autres produits ont été développés : le dentifrice, le gel bain moussant, le déodorant et pleins d’autres à venir !

Quelques produits de salle de bain de 900.care

Le gel douche est votre produit phare ?

Oui et non, on a toujours eu cette approche de gamme, de vouloir développer plusieurs produits. Tout a commencé avec les appels que l’on a pu faire auprès de nos bêtas testeurs. Nous leur avons demandé quels étaient les problèmes leurs problèmes. Un en particulier revenait souvent : “je ne vais pas acheter mon déo sur tel site puis mon gel douche sur cet autre site. Pour avoir 10 abonnements”.

C’est ce qui nous a poussés à créer cette marque de gamme “produits de la salle de bain” même si ça nous a pris plus de temps.

On a une approche un peu radicale de ce qui peut se faire souvent en cosmétique parce que les laboratoires peuvent proposer des formules “sur étagère”. Il y a beaucoup de start-up qui veulent aller vite et qui prennent des formules déjà existantes donc y il n’y a pas d’innovation pour le consommateur, c’est plus du marketing.
En octobre 2019, nous recrutions déjà des personnes pour des interviews pour savoir ce qu’ils voulaient et des bêtas testeurs à qui on a envoyé énormément d’échantillons via La Poste. Les recharges passent dans les boîtes aux lettre (elles sont toutes petites).
Nous avons co-construit nos produits avec nos clients, c’est une vraie force. On continue de le faire et d’avoir des retours.

Quelle est votre vision à long terme avec 900.care ?

Nous, notre vision à long terme, c’est d’être le futur leader de la catégorie hygiène. On a de grosses ambitions, mais on croit que pour avoir un vrai impact, il faut avoir un impact positif, un impact de masse. On ne cible pas forcément une niche de consommateurs. Il y a des personnes qui utilisent du savon solide, parce que c’est une vraie alternative éco-responsable, mais aujourd’hui le marché du gel douche est 7 fois plus gros que celui du marché du savon solide. Pourquoi ? Parce que les gens préfèrent utiliser le gel douche, parce qu’en termes d’expérience, c’est un vrai confort.

Donc comment on fait pour que les gens utilisent un produit qui est vraiment éco-responsable ? C’est la mission de 900.care, de proposer une alternative éco-responsable qui peut fonctionner dans ce monde.
Le but est de changer le paradigme qui est de jeter à chaque fois du plastique à usage unique en enlevant le plastique de toute la chaîne de valeur, en enlevant le transport de l’eau et en créant la recharge. 900.care croit vraiment que la recharge, ça va être le nouveau modèle, le modèle du 21ème siècle pour consommer mieux chez soi et avec moins d’emballages.

Gel douche 900.care

Si on parle un peu plus entrepreneuriat, quel serait le conseil que tu donnerais à quelqu’un qui veut monter aussi un projet engagé et à impact ?

Essayez de partir du besoin du consommateur et d’écouter. On peut avoir des convictions fortes, mais être assez loin du besoin des gens. Il faut parler au plus de personnes possible et cela va permettre de redéfinir son idée et l’aiguiller.
Après, il faut réfléchir au pourquoi de sa marque plutôt qu’au produit. Nous par exemple, on veut remettre du sens dans la catégorie hygiène, quelque chose de sensoriel ou de sensationnel et au final, on fait des produits de salle bain à recharger.

Est ce que tu peux donner une idée d’action ou un conseil à mettre en place demain pour être plus éco-responsable ?

Quand on parle écologie, c’est souvent en moins, mais je préfère parler en plus. Un objet que je trouve bien, c’est la gourde. Prendre une gourde plutôt que d’acheter des bouteilles d’eau, c’est mieux surtout au niveau du plastique, même pour chez soi.

As-tu autre chose à ajouter ?

Je veux dire merci aux personnes dans le spectre écologique de nous montrer la voie et de faire autant d’efforts. Notamment, de nous sensibiliser de plus en plus à ces thématiques-là et ça nous permet de nous ouvrir à autant de possibilités. Plus vite, on prendra conscience de ce problème, plus vite, on avancera.

Merci à Thomas pour nos échanges !


Pour retrouver Thomas et 900.care
Le site : 900.care
Les réseaux sociaux : InstagramLinkedin
Le compte Linkedin de Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *