Greenterview 1 : Clément – entrepreneur engagé et éco-responsable

Greenterview 1 : Clément – entrepreneur engagé et éco-responsable

clément morandière entrepreneur engagé fjord lifestyle

Comment s’engager permet d’avoir un chemin de vie plus positif ? Premier article interview sur le parcours de Clément, Co-fondateur de la marque Fjord lifestyle.

Peux-tu te présenter en quelques phrases ?

Je m’appelle Clément, j’ai 28 ans et je suis français de nationalité, mais je me considère comme citoyen du monde. Je suis passionné de sport outdoor (particulièrement de sport de glisse) et d’un sujet en particulier : comment une entreprise peut avoir un impact positif dans la société.
Ce sont les deux choses qui occupent mon temps : être dans ou sur l’eau et réfléchir à comment on peut construire un monde plus équitable.

Un mot qui te définit ? 

Déterminé.

Qu’est ce que c’est Fjord Lifestyle ? 

C’est une invitation à se reconnecter à la nature qui nous entoure, pour faire simple. Ce qui nous a poussé à faire ça c’est « les choix que nous faisons déterminent le sens de notre existence ». C’est vrai qu’aujourd’hui, dans chacune de nos vie, nos parcours, on peut être amené à faire certains choix qui vont avoir un impact direct ou indirect sur notre vie, mais aussi celle des autres.
L’idée c’est vraiment de savoir « qu’est ce qu’on fait pour prendre le temps de reconsidérer tout ce qui se passe autour de nous pour avoir un impact positif ?». C’est assez philosophique, mais c’est important pour nous de se dire qu’il faut être capable de ralentir, considérer la nature et trouver les solutions simples chaque jour pour la protéger. Et les questions que l’on se pose définissent notre identité et ce que l’on veut faire par la suite.

clément morandière entrepreneur engagé fjord lifestyle

Comment l’idée t’est venue ?

Avant Fjord Lifestyle, je m’occupais de la partie commerciale d’une marque qui s’appelle Starboard, qui est basé en Thaïlande. En tant qu’entreprise, on était de plus en plus confronté à un problème qui était que l’on polluait énormément et l’impact que l’on a était difficilement mesurable. Donc on s’est demandé « comment on peut évoluer et avoir un impact positif? ». On a commencé à mettre en place tout un programme et on a notamment lancé le mouvement Trash Hero

Ensuite, j’ai quitté mon poste en Thaïlande pour m’installer à Barcelone, pour m’occuper de toute la partie distribution en France et Europe. À un moment il y a commencé à avoir un décalage entre la vision de la marque et ceux qui la représentait dans la distribution en Europe et ça ne matchait plus. 

Et au même moment, un jour je reçois un appel de ma mère qui me dit qu’il faut que je rentre car mon père est à l’hôpital. Et j’étais en plein salon nautique à Paris à ce moment là ,donc j’ai tout mis sur pause. Et à partir là, tu vois les choses de manière automatiquement différentes et les priorités ne sont plus les mêmes. Je me suis dis que c’était peut-être le moment de faire quelque chose qui a vraiment un impact positif et arrêter de subir certains choix qui n’ont pas forcément de sens à mon goût. 

Donc à partir de là, on s’est lancé et on s’est dit qu’on allait essayer d’avoir un chemin de vie un peu plus positif.

clément morandière entrepreneur engagé fjord lifestyle

Quelle est ta vision à long terme avec Fjord ?

Dans 30 ans, j’aimerais bien faire des cookies. Ça veut dire que qu’on aura bien fait le boulot, que je n’aurais plus besoin de travail et que l’on aura plus besoin de notre marque. L’idée c’est que quand on aura réglé tous les problèmes qu’il a faut réussir à régler on pourra faire des choses simples, je n’aurais plus besoin de m’occuper de Fjord et Fjord n’aura plus de raison d’exister. C’est ça l’objectif à long terme. L’idée c’est quand même de créer une marque qui a la capacité d’influer et de rayonner d’une certaine façon sur les gens et d’impacter leur vie. Là on est en 2020, en 2050 j’aimerais bien que l’on ai fini avec tout ça. Donc ce qu’on veut c’est de faire des bons produits, qui durent et que nos clients soient engagés à nos côtés pour des causes qui ont du sens. Et si on arrive à créer ça, ce sera déjà très bien.

Quel serait le conseil que tu donnerais pour quelqu’un qui veut monter un projet engagé et à impact ?

Faire attention aux tous petits détails. Ce sont ces petits détails qui font la différence et qui créer un univers d’ensemble. Je pense que c’est le plus important. Et après, savoir s’appuyer sur un bon réseau de personnes engagées, car le chemin peut être assez long et on peut se sentir seuls. Donc il faut faire partie de cette grande communauté de marque et entrepreneurs engagés et ne pas hésiter à s’inspirer de ce que font les autres. Pas de concession sur les petits détails et savoir s’appuyer sur un réseau engagé et solide.

clément morandière entrepreneur engagé fjord lifestyle

Pour finir, peux-tu donner une idée d’action (la plus simple) à mettre en place dès demain, pour être plus éco-responsable ?

Franchement, c’est fou ce que je vais dire mais c’est : changer de banque ! Choisir une une banque éthique et solidaire c’est un choix décisif et primordial pour influer les échanges économique de notre société. Les grandes banque en france continuent de soutenir des projets de l’économie extractive dont les énergies fossiles. Pour 1000 euros confié à notre banque , on peut rejeter plus d’une tonne de Co2 chacun, c’est un impact non négligeable quand on sait que la moyenne d’un français se situe à 6 tonne par an. Gérer notre argent c’est aussi avoir un impact environnemental. Tout ce que tu peux faire comme action dans l’année, tu peux juste les massacrer en ajoutant sur ton compte épargne de l’agent dans une banque. C’est quelque chose qui est important à mettre en avant, parce que ce n’est pas beaucoup communiqué. Après, on peut manger moins de viande, arrêter d’acheter beaucoup de vêtement, mais je pense que changer de banque que c’est une action importante.

Veux-tu ajouter quelque chose ? Un conseil ?

Il y a un outil gratuit qui est The B Impact Assessment qui regroupe plus de 200 questions (disponible à toutes les entreprises et entrepreneurs) qui permet de mesurer l’impact de son activité donc c’est un bon point de départ pour se jauger.
Et sinon, autre conseil : prenez le temps de lire les 17 objectifs de développement durable à horizon de 2030, fixés par Nations Unies. Ça permet de comprendre les enjeux sociaux et environnementaux qui sont bien évidemment indissociables aujourd’hui.


Pour retrouver Clément
Le site de Fjord Lifestyle 
Les réseaux sociaux : InstagramLinkedinYoutube

Vous aussi vous avez un parcours d’entrepreneur.e engagé.e ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *