Greenterview 5 – Marion, fondatrice d’Oscar&Céleste

Greenterview 5 – Marion, fondatrice d’Oscar&Céleste

entrepreneur engagé marion tesson osacr&céleste

Lorsque bien-être, santé et éco-responsabilité ne font qu’un : c’est l’histoire de Marion Tesson. Dans ce 5ème article de la série des entrepreneurs engagés, découvrez la fondatrice de Oscar&Céleste !

Peux-tu te présenter en quelques phrases ?

Je suis Marion Tesson, j’ai créé Oscar&Céleste il y a 3 ans. J’ai d’abord commencé des études pour faire éducatrice spécialisée, ensuite je suis parti aux beaux-arts en publicité en Belgique. Après avoir obtenu mon Master, j’ai travaillé 2 ans dans le graphisme et la photographie et après j’ai monté ma marque. Chaque expérience m’a apporté différentes choses.

Un mot qui te défini ?

Positive. Je pense qu’il y a toujours une solution, et je me dit qu’il y a toujours pire. Parfois même on me le reproche !  

Qu’est-ce que Oscar&Céleste ?

C’est une marque de jus de fruits et légumes éco-responsables, qui a pour but de faire réveiller les sens et sensibiliser sur une alimentation plus saine. Il s’agit de montrer et d’expliquer les bienfaits des fruits et légumes, ce que cela nous apporte au quotidien. Je vends mes produits aux entreprises lors de conférences, de teambuilding, mais aussi aux particuliers qui organisent des événements tels que des mariages, anniversaires, baby shower, …

La particularité de ces jus c’est qu’ils sont pressés à froid et non pasteurisés : de cette façon ils ne perdent pas leurs valeurs nutritionnelles (les vitamines sont naturellement présentes). Les jus ont été élaborés avec une diététicienne. Et ils sont toujours composés de fruits et légumes mélangés. Tous les 3 mois je propose 4 nouvelles recettes.

Je souhaite montrer qu’il faut faire plus attention à soi, pour se sentir mieux et faire attention à l’environnement. Surtout en cette période, on voit bien que les choses doivent changer !

En montant ce projet j’avais deux principes. Dans un premier temps, je ne voulais pas devenir industrielle, ne pas produire en grandes quantités. Deuxièmement je voulais respecter un prix abordable. J’aimerais que l’alimentation saine soit accessible à tous ! Cela faisait trois ans que je travaillais seule sur ce projet et depuis peu, Florian a rejoint l’aventure au niveau rédaction et communication !

Comment l’idée t’es venue ?

Il faut revenir en arrière : à ce moment la j’étais graphique et photographe à Lille, et j’ai commencé à me poser des questions sur mon alimentation, mon hygiène de vie. J’ai commencé à faire du sport, à mieux manger, manger moins de viande également. J’ai constaté que plus les semaines passaient mieux je me sentais, et plus j’avais d’énergie ! Je me préparait des smoothies et/ou des jus pour le travail et le matin tout le monde regardait, et avait envie de goûter

Je me suis aperçue que peu de personnes connaissait les jus ou les smoothies et en leur faisant goûter tout le monde appréciait. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire. Mais c’est vraiment parce que j’ai vu que ça a fonctionné sur moi que je me suis dit que j’allais aussi le faire pour les autres !

Quelle est ta vision à long terme avec Oscar&Céleste ?

J’ai un peu de mal à me projeter mais idéalement, j’aimerais développer de nouveaux produits qui ont aussi pour but de prendre soin de son corps, de sa santé. J’avais pensé par exemple à des snacks sains ou des biscuits apéro sains !

entrepreneure engagée - marion tesson oscar&céleste

Quel serait le conseil que tu donnerais pour quelqu’un qui veut monter un projet engagé à impact ?

D’avoir pleinement confiance en son projet et de ne pas avoir peur ! Il faut bien sûr avoir une base solide et avoir bien réfléchi à son projet, mais il faut se lancer ! Je conseillerais aussi de sortir bouger, rencontrer des gens, … Cela permet d’échanger, d’avoir de nouvelles opportunités et parfois de se rassurer.

Pour finir, peux-tu donner une idée d’action (la plus simple) à mettre en place dès demain, pour être plus éco-responsable ?

Je dirais acheter ses fruits et légumes directement chez le producteur, ou en vrac dans des magasins spécialisés. C’est vrai que personnellement j’ai vu la différence. Rien que ça, ça fait du bien de se dire que l’on a moins de plastique chez soi et que ça coûte moins cher. C’est important de savoir d’où viennent les produits que l’on consomme et cela permet de limiter l’emballage. C’est aussi beaucoup moins cher, et surtout ce sont des produits de saisons, locaux : ils sont meilleurs !

Sinon, le World Cleanup est aussi un projet auquel on peut tous participer. C’est gratuit et cela permet de faire un bon geste pour la planète.


Merci à Marion pour cette Greenterview !


Pour retrouver Oscar&Céleste :
Le site Oscar&Céleste
Les réseaux sociaux : FacebookInstagramLinkedIn
Le profil LinkedIn de Marion

Vous aussi vous avez un parcours d’entrepreneur engagé ?

Pour retrouver d’autres articles du blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *